Empreintes…

Sur une idée de Chiboum
————————————————————————————

Aux premiers temps de cette valse, Hotel California et premiers regards.
Le disk jockey est avec moi, c’est sur Angie que monte la chaleur de nos corps.
Tu m’as pris la main et on est sorti, la nuit est douce, la lune et les étoiles sont comme une empreinte dans le ciel.
La plage et l’empreinte de notre corps dans le sable. Le vent coquin et le bruit des vagues.
En revenant, la fête était finie, quelques corps cuvant ça et là…

Tu es rentrée chez toi… Je ne sais pas où… Je ne connais même pas ton nom
Je ne me souviens pas de s’être parlé… Je t’ai cherché et pas trouvé…

Des fois, quand je foule cette plage, je repense à ce soir… tempête et marée sont passées par là, mais l’empreinte du temps reste là, gravée dans mes souvenirs tels un rêve merveilleux…



Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page