L'effet papillon…

Je flânais dans le jardin, regardant les marguerites que je pourrais effeuiller, faute de mieux. Et puis je l’ai vu, un peu méfiant, sur ses gardes. J’ai sorti l’appareil tout en m’agenouillant délicatement devant lui, il me faisait face ! Tranquillement, je lui ai tiré le portrait.


Papillion


Lui il est nouveau, je ne l’ai jamais vu dans le coin, alors je le lui dis…
J’ai vu qu’il a souri, et gentiment il a ouvert ses ailes comme pour me montrer son matricule, comme pour me dire voila qui je suis…


Papillion
La photo rend mal la puissance de l’orange sous le rayon de soleil, peut être pour faire peur à un éventuel prédateur…
Je suis un bien piètre entomologiste, je ne sais toujours pas qui tu es, comment tu vis, et pourquoi je ne t’avais encore jamais vu dans cette contrée ? Bon ou mauvais signe ?

Des fois, je me sens comme un papillon, j’ouvre mes ailes, je virevolte et me sustente, et puis je me pause là, referme ma voilure, taciturne pour regarder la vie, ma vie, aussi brève, à mon échelle que celle de ce papillon…

Va, vole et meurt petit papillon, tu étais bien joli…

Et puis aujourd’hui j’ai repris le turbin, avec son lot de bonne et mauvaise chose…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page