Zé 5 ans…

Ce matin, j’ai été réveillé par ça :



Stéphane Eicher résume bien le sentiment qui résume le moment présent !
Tandis qu’à l’autre bout du monde, la terre gronde, l’océan se met en colère et les atomes se jouent des nerfs des hommes, ici c’est le printemps  !


De l’autre côté de la petite mer, des dictateurs tombent avec plus ou moins de sang ! Seront-ce d’autres qui prendront leur place  ?
Certains tiennent encore debout et le font savoir  ! Des bombes tombent, mais c’est pour la bonne cause qu’y nous disent, alors, ici, ben c’est le printemps…


Ici, où des hommes et des femmes ont oublié que d’autre, il y a longtemps, sont tombé juste pour avoir le droit de s’exprimer dans une urne ! Mais comprenez-moi, le soleil était tellement beau, et puis tous les même et puis…
Contraste étonnant entre la révolution pour la liberté, d’un côté et celle menant à la dictature du je-m’en-foutisme d’enfants gâtés chez nous…
Ce matin Marine souris, c’est normal, ici, comme pour son parti, c’est le printemps…


Le monde est bizarre  ! Cette semaine, j’ai perdu un ami dans des circonstances dramatiques, je suis triste, bouleversé et pourtant aujourd’hui, il fait beau, la vie continue puisque c’est le printemps…


Alors ce matin, je voudrais bien déjeuner en paix, juste pour fêter, sous ce magnifique soleil, le printemps.

Le printemps, mais aussi les 5 ans de ce blogue  ! Je n’aurais jamais pensé en arriver là  !

1617 billets, 7892 commentaires, plein de nouvelles amitiés qui se sont nouées au fil du temps  ; dans la vie réelle pour certaines.


Alors, contrairement à la mode actuelle dans la blogosphère, je ne vous annoncerais pas la fin du Galetas, je ne suis pas lassé… Pas encore…
Tantôt photos, tantôt texte, je continuerais. Le style changera encore sûrement, si j’en juge par le parcours fait en 5 ans, certains resteront fidèles, d’autres disparaîtront, des nouveaux arriveront…
Et même si je ne m’explique pas tout sur la vie et la mort des blogues, je crois que, quelques parts, je vous aime ami(e)s lecteur(trice)s.


Alors pour cet anniversaire, ni fleur ni couronne, merci, juste, je serais curieux, si vous vous en rappelez, de connaître le ou les billets qui vous ont marqué le plus, bref un peu moins banal que les autres, que ce soit une photo ou un texte, triste ou marrant…

Ah ! et puis juste pour une autre curiosité, un petit coucou de ceux qui passe souvent, mais ne laissent jamais de petit mot, juste pour savoir qui vous êtes ?


Allez des bises à tous et à dans dix ans, si vous le voulez bien :-)


Crocus de printemps

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page