Le cadeau (13 et fin)

13 et fin…

Il brandit le sabre avec un petit sourire, et mère lui tendit la bouteille de champagne qu’elle cachait.

- Astrid, sort les coupes, ordonna-t’elle puis elle éclata de rire.

Dire que je me sentis idiot n’était pas la juste réalité, je me sentais aussi vexé de ne pas tout comprendre. Je me voyais déjà comme un jeune héros rebelle et romantique sorti d’un roman dramatique, faisant front à l’incompréhension familiale, et voilà que tout le monde se marrait en se préparant à boire le Champagne. J’avais dû manquer un épisode… Mère prit sa coupe, et la leva vers moi : « Nous buvons à la première rébellion, bien tardive certes mais bien réelle, de Gaétan vis-à-vis de ses parents. J’avoue que je commençais à désespérer et qu’il nous a fallu à ton père et moi pousser le bouchon un peu loin. J’ai même eu peur que tu acceptes ce cadeau empoisonné. À tes futurs amours mon fils ! » J’en restais baba et ne savais plus quoi dire, alors j’ai juste souri, histoire de ne pas avoir l’air plus ridicule. Après tout, le champagne était bon…

© Gilsoub Ce texte n’est pas libre de droit et de diffusion…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page